AppScript-D. Gérer les codes retour

I. Présentation

Au grès de mes articles sur MDT  nous avons vu que celui-ci gérait les codes retours lors de l’installation d’application. En fait, le MDT considère qu’il n’y a pas d’erreur lorsque le code retourné est 0 (pas d’erreur) ou 3010 (nécessite un redémarrage).MDT-RC

Vous pouvez donc ajouter des codes que vous considérez comme non bloquant mais également gérer les codes renvoyés par votre script.
_Return_Codes

II. Gérer les codes retour au sein de vos scripts

(Batch)
En bath, il n’est pas conseillé (voir inefficace) de modifier directement la variable système %ERRORLEVEL% et il est donc préférable d’utiliser la commande suivante pour quitter votre script

Exit /B [exitCode]

Note : Le commutateur “/B” permet de quitter entièrement le contexte du script ou de l’interpréteur de commande (%COMSPEC%).

(VBscript)
En vbscript, il suffit d’utiliser la méthode suivante

WScript.Quit (exitCode)

Entrez un numéro “exitcode” quelconque ou le numéro effectif de l’erreur via “Err.Number“.

(PShell)
Et en Powershell, vous pouvez vous reporter à mon article sur la gestion des erreurs et entre autres, recourir à la variable “$LastExitCode” ou bien utiliser la commande “Exit” suivi d’un code retour comme en batch. Toutefois, si vous souhaitez avoir le même comportement qu’avec le commutateur “/B” je vous conseille la petite fonction suivante :

function ExitWithCode { 
 param ( $exitcode )
 $host.SetShouldExit($exitcode) 
 exit 
} 

De la même manière vous pouvez stipuler un numéro “exitcode” quelconque ou le numéro effectif de l’erreur via “$global:LastExitCode

Retour au sujet principal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.