Windows 10 : Qu’est devenue la commande “Exécuter en tant qu’autre utilisateur” ?

I. Présentation

Avec Windows 7, vous aviez peut être l’habitude d’utiliser la commande “Exécuter en tant qu’autre utilisateur” sur un programme ou un raccourci. (C’est une sorte d’évolution de la commande “Runas”, anciennement appelée “Ouverture de session secondaire”)  –  Ne me dites pas que vous ouvrez votre session en tant qu’administrateur du domaine 😀

Donc, cette fonctionnalité bien connue des utilisateurs qui respectent les principes du moindre privilège, consiste à utiliser le “menu contextuel avancé” ([Maj] + clic droit) sur un programme ou un raccourci, choisir l’entrée “Exécuter en tant qu’autre utilisateur“, puis d’entrer les identifiants et mot de passe de l’utilisateur alternatif.

image2image1

Et bien, dans ses élans de changements ergonomiques décidés depuis Windows 8, Microsoft a jugé bon de supprimer cette possibilité à partir des raccourcis du menu démarrer et/ou des outils d’administration du panneau de configuration. Précisement là où se trouvent les consoles “sensibles” et autres outils de gestion à distance… (Leurs décisions me laisse souvent perplexes, et je pense qu’il y avait surement d’autres choix plus pertinents à faire mais bon, c’est pas nous qui décidons … )

 

II. Réactivation de la fonctionnalité

Heureusement, cette possibilité n’a pas totalement disparue et il est possible de la réactiver sans créer de nouveaux raccourcis sur notre bureau pour palier cette absence. (Ce que je me suis empresser de faire).

Pour cela, il suffit d’activer le paramètre “Afficher la commande “Exécuter en tant qu’autre utilisateur” dans l’écran de démarrage” via une stratégie de groupe. Pour une modification locale, exécutez la commande “gpedit.msc” puis activez le paramètre que vous trouverez sous :

Configuration utilisateur … Modèles d’administration … Menu Démarrer et barre des tâches
image3 image4

Si vous réalisez la modification via un objet de stratégie de groupe du domaine, pensez à rafraichir les réglages via la commande “gpupdate /force” ou fermer/ rouvrir votre session.

Et voilà, notre fonction tant aimée est de retour (sur nos raccourcis d’administration du menu démarrer et panneau de configuration) – et sans appuis préalable sur la touche [Maj].

image5aimage5

Bien à vous.

Christophe

2 Commentaires

  1. Jean Garon

    Ce serait bien, si gpedit.msc existait sur windows10.
    J’ai regarder sur le net et on ne conseille pas de l’installer.
    Que faire.

    Répondre
  2. CxMan (Auteur de l'article)

    “Gpedit.msc manquant ???”
    Oui sur les versions “home” et peut être dans le cadre d’une mise à jour à partir d’un 7, 8 (J’avoue que je n’ai pas vérifié) . Mais assurément, l’outil existe sur les versions Pro et entreprise.

    “et on ne conseille pas de l’installer”
    C’est qui ce “on” ? Même réponse, car si gpedit n’existait pas, les entreprises ne pourraient pas gérer leurs machines Windows 10 via des GPO Active Directory tant que Windows Server 2016 n’est pas sorti. Donc, en attendant on utilise RSAT pour lancer GPMC sur un W10 et créer/editer des GPO AD et ce via le GPEDIT du poste.

    La preuve sur mon W10Pro fraîchement installé : http://hpics.li/0d48722

    On peut aussi activer le fameux mode “dieu” (accès total aux options des panneaux de configuration), en créant un simple dossier, nommé : “GodMode.{ED7BA470-8E54-465E-825C-99712043E01C}”
    L’outil gpedit se trouve sous “Outils d’administration … Modifier la stratégie de groupe”

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.